Des nouvelles de Patreon!

Voilà bientôt 3 semaines que j’ai ouvert mon Patreon!

Si jamais vous aviez loupé ça, vous pouvez aller découvrir en suivant ce lien :

https://www.patreon.com/aliceheit

L’heure est venue de vous en donner quelques nouvelles!

 

bd kali

 

C’est désormais sur cette nouvelle plateforme que je concentre et approfondis mes partages autour de mon nouveau projet de création d’un oracle de archétypes féminins-en collaboration avec Sylvie Verchère Merle et les éditions Trédaniel !

Et je suis enchantée de toutes les personnes qui m’ont déjà rejoint! C’est réellement très stimulant pour moi !

Depuis que je me suis lancée, j’ai plein d’idées de partages autour de sujets qui me tiennent à cœur : la créativité au féminin, les rêves, la guérison, les déesses, le féminin en général, le processus créatif… (J’ai déjà publié une vingtaine de posts!), et non seulement c’est une opportunité nouvelle pour moi de partager avec ma communauté, mais en plus c’est aussi l’occasion d’approfondir tous ces sujets d’une façon nouvelle et excitante pour moi!

Ce qui est aussi tout nouveau pour moi, c’est que je m’y exprime et je m’y expose d’une manière nouvelle, que je n’avais jamais osé auparavant. Et là, Patreon n’est pas seulement enthousiasmant : il réveille une multitude de peurs!!!

Eh oui car c’est aussi cela entrer plus en profondeur et dépasser la superficialité : je parle aussi de ce qui est plus difficile, des épreuves que je suis amenée à traverser dans le processus, ce qui n’est pas dans mon habitude, car notre vulnérabilité, nos doutes et nos peurs sont des choses que nous apprenons très tôt à camoufler.

Pourtant cela fait partie d’une vraie authenticité, que j’ai à cœur de développer dans ma démarche, et dont le monde d’aujourd’hui manque cruellement à mon sens. Cela est une épreuve de le mettre en pratique, et cela demande vraiment du courage!

Par exemple, pour moi ça peut se manifester de la façon suivante :

  1.  Je ne vois pas forcément en quoi mes partages pourraient intéresser d’autres personnes que moi…
  2.  J’ai un fonctionnement plutôt secret, spontanément : donc Patreon est pour moi un challenge assez total !
  3. J’ai peur qu’on puisse utiliser ce que je partage d’intime pour me juger ou me nuire.

Donc tout ce processus en route me fait bien bosser à tous les niveaux…

On peut dire que je sors de ma zone de confort! (Et tant mieux, car pour évoluer, on doit passer par là!)

Je sais pourquoi je le fais, je sais ce qui me pousse à dépasser mes peurs :  ma démarche a vraiment du sens pour moi, je pense que mon travail a plein de choses à apporter au monde et à plein de personnes, d’une manière unique. Mon activité m’apporte de la joie, du sens, et elle en apporte à d’autres aussi, alors je souhaite qu’elle puisse vivre!

Je pense aussi que le projet que nous créons avec Sylvie est porteur d’une richesse qui pourra nourrir beaucoup de femmes dans leur démarche de guérison et d’évolution…mais aussi des hommes!

J’ai aussi envie de développer des liens plus profonds et plus authentiques avec les personnes qui m’entourent, qui apprécient mon travail et ont envie de le soutenir : je pense que de tels liens sont enrichissants pour tout le monde!

Si ça vous dit de tester et de vous abonner à la plateforme juste pour voir, c’est possible aussi puisque vous pouvez stopper votre abonnement à tout moment !

 

Pour finir, petites précisions techniques qui peuvent intéresser des artistes qui songent à créer un Patreon, tout autant que des futurs abonnés : je dois dire que je suis très satisfaite du fonctionnement de la plateforme qui est vraiment ergonomique, agréable, simple à utiliser et régulièrement mise à jour ( contrairement à d’autres plateformes comme Tipee, que j’avais testée et qui m’avait vraiment déçue).
Quand vous vous abonnez, vous choisissez votre abonnement, et ensuite vous recevez directement par email tous mes partages, photos, vidéos, textes… Aucun risque de manquer une étape du processus!

 

A suivre, et à bientôt! 🙂 n’hésites pas à me poster des commentaires, j’y répondrai avec joie!

 

Nouvelles de Mars !

Bonjour à vous!

Voici déjà le printemps qui pointe le bout de son nez! 😉

Le travail à l’atelier suit son cours! Voici quelques images pour vous en faire profiter … et une toute nouvelle série de gravures inspirées de rêves commence à prendre corps…

Par ailleurs, la première projection de mon film « les eaux profondes » aura lieu à Huelgoat le 26 Mars à 20h15 en avant-première… ! 🙂

Les inscriptions du film aux festivals de cinéma se poursuivent,… à suivre!

Et puis en Mai il y aura la participation de notre atelier à la fête de l’Estampe! :

A l’occasion de la fête de l’Estampe (dimanche 26 Mai), la maison Quesseveur, regroupant 3 ateliers d’artistes (Valérie Guillet, Myriam Martinez et Alice Heit), ouvrira ses portes à partir de 10h pour des visites, avec une exposition-vente des oeuvres des artistes.


A partir de 14h jusqu’à 17h, Valérie Guillet et Alice Heit vous proposeront un atelier d’initiation à la gravure sur Tetrapack, sur le thème des rêves. Emmenez votre carnet de rêves, ou prenez les notes d’un rêve qui vous a marqué! Atelier à Prix libre et conscient. Inscriptions par mail : filrouge(arobase)mailoo(point)org

le piano de l’atelier…

En plus de tout cela, il vous est toujours possible de venir visiter l’atelier sur RDV, toute l’année. mes gravures y sont disponibles à la vente. Pour prendre RDV vous pouvez me contacter par mail : filrouge (arobase) mailoo (point) org. A bientôt!

Beau printemps!

Alice

Impressions du jour

Cher-e-s follow-er-euse-s! (ça se dit?)

Aujourd’hui, j’ai repris les impressions de certains tirages de la série « porosités ». Travail intense à l’atelier…

Ce matin, j’ai imprimé le 2eme exemplaire sur soie des « larmes de Gaïa », (en utilisant aussi directement des feuilles de tanaisie, eupatoire, fenouil, fougères…)

gaia
« les larmes de Gaïa » tirage 2

gaia2
« les larmes de Gaïa » tirage 2, détail.détail

larmes de gaia
« Les larmes de Gaïa », tirage N°1.

Le tirage N°2 est brut pour le moment, mais est destiné à être réhaussé de broderies, A minima comme je l’ai fait pour le tirage N°1. Cela ne se voit pas sur la photo! car c’est tout petit…viendront bientôt des photos de détails, pour vous permettre de mieux apprécier!

Cet après-midi, j’ai imprimé 2 exemplaires de la gravure « les mammifères »,  cette fois sur papier (le premier tirage, je l’avais imprimé sur soie)

 

Les mammifères:
Premier tirage « les mammifères », imprimé sur soie.

J’avais imprimé le premier sur soie, et ce tirage est exposé en ce moment à St Jean du Doigt ! Exposition « animal » regroupant 30 oeuvres de 30 artistes sur ce thème : Si vous êtes dans le coin, ne loupez pas cette expo!

affiche Animal f lègé.jpg

La plaque s’abîmant très rapidement, ne me laissant pas grand espoir d’en imprimer beaucoup…c’est un assemblage complexe et de grande taille ayant nécessité de nombreuses découpes, fragilisant déjà le support dès le départ…

IMG_6205
Encrage de la matrice en tetrapack

IMG_6208
encrage de la matrice en tetrapack, détail

mammifere3
« les mammifères », tirage N°3

mammifere 2
« les mammifères », tirage N°4

Les matrices (plaques permettant d’imprimer) que j’ai utilisées sont des pointes sèches gravées sur tetrapack (eh oui, les fameux emballages de jus de fruits, laits, etc). Je grave donc à la pointe directement sur le tetrapack, que je découpe et assemble aussi au gré des projets…

Le gros avantage de ce matériau est sa grande malléabilité, qui permet une grande créativité, et ouvre tout un champ d’exploration fantastique!

Son gros point faible est qu’il est très fragile, donc ne permet que très peu de tirages… C’est un peu frustrant, quand on a passé des heures ou même des jours à graver une plaque! Car parfois au bout de 2 tirages il n’est plus possible de rien en obtenir… Avec plus de chance je parviens parfois à 12 tirages ou plus, mais je dois dire que c’est plutôt rare, surtout lorsqu’elle est découpée autrement qu’en format carré ou rectangulaire, car cela la fragilise d’autant plus…

Avec le tetrapack, impossible donc de prévoir à l’avance le nombre de tirages possible! il faut donc imprimer jusqu’à usure de la plaque, pour pouvoir enfin numéroter les exemplaires…

C’est tout pour aujourd’hui, j’espere que cet article vous a plu.

A bientôt! n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou questions, j’y répondrai avec plaisir!

Alice

 

Séance photo : « le paradis »

J’entame la préparation de mon premier catalogue d’artiste!

Une édition dans le cadre de ma résidence avec Les moyens du Bord et le Lycée de suscinio, dans laquelle seront présentées mes oeuvres de résidence, sur le thème de « porosités ».

Les catalogues seront disponibles à la vente à l’occasion au prochain salon « Multiples » à Morlaix, où je tiendrai également un stand avec mes gravures : https://lesmoyensdubord.wordpress.com/multiples/

Ce matin, Guy Van Minden m’a fait l’honneur d’une première séance photo à l’atelier. 🙂 Je l’en remercie chaleureusement!

La soie, par exemple, est si vivante, que je trouve agréable de voir ces photos en mouvement, pour mieux comprendre mes oeuvres! (ne grande partie d’entre elles étant imprimées sur soie)…

Voici donc juste quelques photos, pour le plaisir des yeux!

A bientôt!

Alice

PS : l’oeuvre photographiée est « le paradis », pointe sèche imprimée sur soie, déclinaison de tirages uniques.

DSC_9521Alice-Heit-portrait-paradis-21sept1807Alice-Heit-portrait-paradis-21sept1806Alice-Heit-portrait-paradis-21sept1802Alice-Heit-portrait-paradis-21sept1809Alice-Heit-portrait-paradis-21sept1803Alice-Heit-portrait-paradis-21sept201800Alice-Heit-portrait-paradis-21sept201801

 

 

Nos ateliers ouvrent leurs portes ce week-end !

A l’occasion des journées du Patrimoine du 15 et 16 Septembre 2018, nos ateliers de la Maison Quesseveur, ouvrent leurs portes, Samedi et Dimanche de 15h à 18h !

Nous serions ravies de vous faire découvrir nos univers!

Pour celles et ceux qui ne seraient jamais venus, nous sommes dans le parc au centre bourg, à gauche de la boulangerie de la place du Bourg, à Plouégat Guérand, à 20 minutes de Morlaix 🙂 Au plaisir de vous y retrouver!

maison-queseveur-alice-heit

« La maison Quesseveur abritait autrefois un paysagiste, le jardin y était luxuriant. De quoi présager un univers artistique, plein de poésie et de sensibilité. Créé par trois plasticiennes, Myriam Martinez, Alice Heit et Valérie Guillet, « 

Une maison dans son jus

« Acquise au début des années 2000 par la municipalité, la maison avait été en partie restaurée. « Nous avions le projet d’en faire un musée, mais les subventions se font plus rares, souligne Annie Loneux, maire adjoint. Vide depuis plusieurs années, la maison est aujourd’hui consacrée à l’artisanat d’art.  » (Ouest France 24/05/2018)

Voici le dernier article du Télégramme au sujet de nos ateliers partagés :

https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/plouegat-guerand-des-artistes-comme-a-la-maison-04-09-2018-12068824.php

les-artistes-myriam-martinez-alice-heit-et-valerie-guillet_4150809.jpg
Les artistes Myriam Martinez, Alice Heit et Valérie Guillet (de gauche à droite) occupent l’ancienne maison Quesseveur au bourg de Plouégat-Guérand.

À Plouégat-Guérand, une vieille bâtisse bourgeoise, propriété de la mairie, héberge trois artistes en plein bourg depuis un an et demi. L’expérience est jugée très positive par la commune et par les plasticiennes, qui se sentent comme à la maison dans ce nouveau lieu de travail.

Elles s’appellent Myriam Martinez, Alice Heit et Valérie Guillet. La première, 37 ans, fait dans la sculpture et le dessin. La deuxième, même âge, donne plutôt dans la gravure, le cinéma et le tissage, sans oublier aussi le dessin, qui est également la spécialité de la troisième, âgée de 48 ans, connue pour son théâtre de papier, ses éditions de livre ou encore ses gravures.

Il y a un an et demi, ces trois artistes domiciliées dans la région de Morlaix ont investi un local commun, en plein bourg de Plouégat-Guérand. Une bâtisse de caractère construite au XIXe siècle par un médecin. Restée un temps à l’abandon, elle a été rachetée par la mairie il y a une vingtaine d’années. « On a bénéficié de quelques subventions pour la restaurer », indique Annie Loneux, première adjointe au maire de Plouégat-Guérand, en évoquant cette demeure que tout le monde appelle maison Quesseveur, du nom de son dernier propriétaire, ancien pépiniériste. « Elle est belle, entourée d’un jardin et d’un parc », prolonge l’élue qui, avec le conseil muncipal, avait imaginé un temps en faire un musée. Mais les aides financières se faisant de plus en plus rares, l’idée a été abandonnée au profit de l’hébergement d’artistes.

« Chanceuses »

« On s’est inspiré de ce qui se fait à Saint-Jean-du-Doigt, où une propriété communale est occupée par le peintre Ricardo Cavallo », explique Annie Loneux.

Sauf qu’à Plouégat, elles sont trois à avoir installé leur atelier dans la bâtisse aux volumes intéressants. « Un lieu qui se prête à la création », souligne l’élue.

« Un artiste travaille plutôt de manière solitaire. Se retrouver dans un lieu commun, c’est chouette », approuvent les trois plasticiennes, qui ont néanmoins préservé leur petite intimité avec Myriam au rez-de-chaussée, Valérie au deuxième et Alice au premier. « Jusqu’à présent, je travaillais chez moi mais je n’avais pas la place pour mes métiers à tisser », raconte cette dernière. « Moi, je partageais un atelier avec un peintre à Morlaix. Mais c’était un peu cher », poursuit Myriam Martinez en s’estimant, comme ses deux collègues, « chanceuses » d’avoir pu bénéficier de cet hébergement alors que « nombre d’artistes recherchent des lieux ».

Gagnant-gagnant

« C’est très positif », jugent, aujourd’hui, les plasticiennes et la municipalité. « Elles se sont bien intégrées et peuvent travailler sereinement », commente Annie Loneux, en appréciant les portes ouvertes et les stages proposés par les artistes, qui ont animé des ateliers à l’école. « Les enfants ont adoré », constatent les trois collègues, en appréciant l’arrangement trouvé avec la mairie. « On paye les charges mais on n’a pas de loyer. En échange, on fait des interventions gratuites ». Du gagnant-gagnant, en somme.

Contacts

Myriam Martinez au 06 28 25 06 69, Alice Heit via filrouge@mailoo.org et Valérie Guillet au 06 43 39 65 32.

Les Portes Ouvertes de l’atelier !

Aujourd’hui ont eu lieu des portes ouvertes festives de nos ateliers partagés (Myriam Martinez, Valérie Guillet et moi même) et vous avez été nombreuses et nombreux à nous rejoindre pour découvrir nos univers!

Nous avons été ravies et honorées de vous faire découvrir nos oeuvres dans le lieu où nous les créons, de vous rencontrer et d’échanger avec vous! Cette journée s’est révélée particulièrement agréable, nourrie de tous ces partages, et d’une sorte de douceur dans l’air, un peu magique… peut être aidée par les talentueux musiciens qui ont joué trois cessions de Jazz Manouche particulièrement réussies! le doux parfum des crèpes et galettes y ajoutait aussi son charme et la convivialité!

Merci à vous! cela nous a donné envie de réitérer ce genre d’évènement artistique en musique avec Guests (nous avons eu aussi la chance d’être rejoins par deux artistes photographes dont j’ai beaucoup apprécié le travail!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Vernissage de l’exposition « Porosités »

Et voilà! l’installation est fin prête pour le vernissage! Et le vernissage, c’est ce soir!

Jeudi 24 Mai à 18h!

l’Exposition aura lieu jusqu’au 28 mai 2018
 .

Aux Moyens du Bord, Manufacture des Tabacs de Morlaix

En espérant avoir la joie de vous y retrouver!

flyer porosites alice heitporosites alice heitporosités, alice heit

« Porosités »… Le travail progresse!

Voici quelques photos que j’ai eu envie de partager avec vous, montrant l’avancée de mon travail à l’atelier! (préparation de mon exposition en Mai aux Moyens du Bord à Morlaix) !

Beaucoup de mes gravures sont imprimées sur soie (matrice en pointe sèche sur tetrapack)…

Certaines autres gravures sont encore en cours de préparation,

Tandis que j’entame la broderie sur celles qui sont sèches…

A suivre!

Alice-Heit-porosites07Alice-Heit-porosites08Alice-Heit-porosites03Alice-Heit-porosites06Alice-Heit-porosites10Alice-Heit-porosites12Alice-Heit-porosites13

 

Mon travail à l’atelier…

Voici quelques nouvelles de l’atelier!

Mes recherches graphiques avancent bien! Aujourd’hui et hier, j’ai imprimé mes deux premières gravures sur soie, dans le but de les rehausser de broderies une fois sèches!  Plein de nouvelles pistes créatives en perspective… 🙂

Voici quelques photos prises dans mon atelier :

La première gravure s’intitule  « mandragora », en référence à la célèbre plante magique. J’ai nommé la deuxième »Au coeur de la nuit »…

Travail à suivre!

Alice Heit-Mandragore00Alice Heit-Mandragore03Alice Heit-Mandragore06

Alice Heit-Mandragore09Alice Heit-Mandragore05Alice Heit-Mandragore08Alice-Heit-coeurdelanuit00Alice-Heit-coeurdelanuit22Alice-Heit-coeurdelanuit27Alice-Heit-coeurdelanuit26Alice-Heit-coeurdelanuit06

Empowerment !

La suite d’une toute petite série de gravures que j’ai continué d’imprimer cet après midi et soirée!

L’encrage est complexe, long et délicat a réaliser… et la matrice en Tetrapack, fragile, ne permet pas un grand nombre de tirages… il faut des heures pour aboutir à un tirage! Mais j’apprécie toujours autant les potentialités de ce matériau étonnant!

Je vous laisse apprécier les photos du travail en cours de réalisation!

Alice Heit-7mars 201802Alice Heit-7mars 201805Alice Heit-7mars 201808alice-heit-7mars-201809.jpgAlice Heit-7mars 201814alice-heit-7mars-201817.jpgalice-heit-7mars-201816.jpgAlice Heit-7mars 201819