Nouvelles des eaux profondes

Cher-e-s ami-e-s! Je vous écris aujourd’hui pour vous donner quelques nouvelles des avancées du film « les eaux profondes ».

Les derniers tournages manquant au montage de mon film ont occupé le début de l’été : encore de beaux moments de partage et de co-création, avec des amies et amies d’amies… les images sublimes sont au rendez vous…je suis comblée!

Merci à toutes celles qui se sont prêtées au jeu! il faut dire que la plage, ou une fontaine sacrée décorée de fleurs, on a vu pire comme lieu de tournage… 🙂

Voici un aperçu de cette merveilleuse fontaine sacrée… un lieu magique…  :

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1808

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1811

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1812

Et voici un aperçu du tournage à la plage, sur une de mes plages préférées du Finistère… Parmi les figurantes, il y a des amies, et aussi des reproductions de sculptures antiques de diverses époques et civilisations que j’ai réalisées à partir de documents archéologiques! (j’ai adoré faire ça! et j’aime beaucoup l’idée de ne rien avoir inventé! j’ai seulement pris quelques libertés dans l’usage des couleurs parfois)  :

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1804

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1805

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1807

Alice-Heit-eaux-profondes-14sept1806

eaux profondes2

eaux profondes1

J’ai passé une autre partie d’été à peindre les galets du générique du film  : en me lançant dans cette idée, je n’imaginais bien sûr pas combien ce serait long! ( 😉 heureusement en un sens car sinon je n’aurais jamais fait ce choix! )… Pas moins d’une centaine de galets ont été nécessaires  ( ! ! ! ) et encore, je me suis restreinte, et je n’ai pas pu remercier tout le monde personnellement ! c’est déjà un peu fou je trouve d’avoir trouvé la patience d’aller jusqu’au bout, et d’y avoir trouvé l’occasion de rendez vous « thés-peinture de galets’ très chaleureux avec plusieurs amies voisines (qui se reconnaîtront, je vous remercie encore du fond du coeur pour votre aide et pour ces bons moments partagés!)

Quant au tournage du générique, il a pu se dérouler sans encombres grâce à l’aide d’un ami (impossible de porter tous ces galets seule jusqu’à la plage = leur poids est insensé!)… malgré un orage intempestif qui est venu s’abattre sur nous en plein tournage ! nous forçant à mettre à l’abri tout le matériel! s’en est suivi un superbe soleil qui a permis des images encore plus belles, d’eau étincelante, en fin de tournage! les joies du climat Breton!

Ensuite, j’ai développé tout ça moi même,  dans mon labo, le laboratoire Spirale (merci au Labo K pour le visuel) :

107131275

Tous ces trésors d’images ont aujourd’hui rejoint Paris, où je les ai confiés aux bons soins des ateliers de numération 8 NUMERIQUE à noiseau  qui se charge de numériser tout en haute définition en vue d’intégrer ces nouvelles images au montage définitif…

Les étapes restantes avant la fin du film sont :

  • la conversion et intégration des dernières images au montage final,
  • le mixage du son,
  • les sous titrages, en anglais et espagnol. les traductions sont déjà prêtes, il ne reste plus qu’à faire les calages sur le film! j’aurais aimé faire également une traduction en allemand, mais je manque de temps. si parmi vous il y a des passionnés qui ont du temps et envie de faire ce travail de calage de sous titres, n’hésitez pas à me contacter! je suis preneuse de coups de main à cet endroit là! Je manque de temps, la réalisation de ce film n’étant pas mon seul projet en cours… 😉
  • l’envoi du tout à Paris, association Light Cone, pour l’export du format DCP pour projection en salle de cinéma!

Et voilà! je n’ai jamais été si près du but, mais il me faut encore perséverer un peu pour les dernières étapes!

Et vous qui me lisez, il vous faudra encore un peu de patience avant de découvrir le film…j’espère qu’il vous plaira! je pense qu’il n’existe plus beaucoup de films réalisés aujourd’hui de manière aussi indépendante/artisanale/fait maison et avec un si petit budget que celui-ci! espérons que cela ait valu la peine!

Je tiens encore à remercier du fond du coeur toutes celles et ceux qui m’on fait confiance et qui m’ont soutenue et me soutiennent encore dans ce projet : sans vous, ce film n’aurait tout simplement pas pu grandir, ni voir le jour!

Je vous souhaite une très belle journée, et à bientôt!

N’hésitez pas à me laisser des commentaires, ou à me contacter, je vous répondrai avec plaisir.

Alice.

IMG_20180825_193902.jpg

Un grand merci à Soline, Laurence et Pierre pour les photos! 🙂

Galets-Yonis

Voici des nouvelles de l’avancement de mon projet de film « les eaux profondes »

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore :

« Plongeon dans les continents mystérieux du plaisir féminin, LES EAUX PROFONDES s’interroge autour de ces « fontaines », qui jaillissent parfois au moment du plaisir sexuel des femmes. Le phénomène reste très méconnu, y compris des femmes elles-mêmes…

Coupées de nos corps et de nos désirs par des siècles d’oppression patriarcale, le continent du plaisir féminin reste encore souvent terra incognita.

LES EAUX PROFONDES ouvre un de ces espaces rares et précieux, où la parole se libère et se partage……

Nous y voyageons, dans un imaginaire « en rhizomes », s’autorisant l’exploration, le jeu, et se nourrissant d’une aspiration profonde à réhabiliter une sexualité féminine riche, joyeuse, et qui retrouve le chemin de ses profondeurs. »

https://lightcone.org/fr/news-459-les-eaux-profondes-de-alice-heit

Alice Heit-eaux profondes-201768

Il s’agit d’un film indépendant, un documentaire pour lequel je n’ai pas obtenu d’aide financière, entièrement tourné en super 8, développé à la main (par moi même), avec la participation d’une multitude de femmes volontaires et passionnées elles aussi, à la fois à l’image, mais aussi au son (musique, témoignages). Il intègre des séquences tournées « en temps réel » et des séquences animées « image par image » (pâte a modeler, objets, peinture…). Une résidence post-production au Lightcone à Paris m’a permis d’achever le montage et l’étalonnage du film. Il sera finalisé au format DCP, (format adapté aux projections en salle de cinéma).

Alice Heit-eaux profondes-201763

Je suis en ce moment pleine réflexion au sujet du prochain financement participatif que je m’apprête à lancer sur la toile pour finaliser le film…

L’idée est de réunir les moyens financiers pour rémunérer une/un mixeur son, plusieurs traductrices (anglais, espagnol, allemand) et acheter les pellicules de film super 8 pour filmer le générique en super 8 (les remerciements à toutes les personnes fabuleuses qui m’ont aidée à ce que ce film puisse exister!)

Dernière ligne droite, et somme d’argent assez conséquente à réunir…

J’ai eu une idée en me promenant sur une plage de galets, méditant sur le projet en général, les derniers tournages en cours, et sur les solutions que je pourrais trouver, comment faire pour que cela soit juste, que cela soit bien fait, que ça ait du sens, pour continuer de faire circuler l’énergie autour du projet…

l’image des galets, roulés, polis si longtemps par les courants, les roulis des vagues, jusqu’à devenir ronds et si doux…la pierre et sa dimension intemporelle, qui traverse les époques… l’énergie du féminin sacré… le galet qu’on garde dans sa poche comme un gri-gri… le souvenir d’une plage, de la mer, d’un moment particulièrement fort… tout ça s’est associé dans ma tête.

Alors j’ai eu envie d’expérimenter quelque chose de nouveau pour moi, et ça a donné ça :

IMG_3535IMG_3541

Juste pour voir les réactions, j’ai posté ces pierres sur facebook. J’ai été surprise de voir à quel point elles ont eu du succès! je me suis retrouvée à les vendre toutes en quelques minutes, et j’ai même pris de nouvelles commandes!!!

IMG_3539

Ce cadeau pourrait donc bien plaire à mes futurs participant.e.s au financement participatif, je pense! Je me lance donc dans la confection d’une nouvelle série! 🙂 elles feront partie des cadeaux de remerciements! il y aura aussi : des tirages photos d’extraits du film, des gravures de sirènes réhaussées de feuilles de cuivre, des coraux (gorgones) glanées sur les plages finistériennes…

A suivre pour bientôt ! 🙂

IMG_2913IMG_2975IMG_2981Alice heit sirène03eaux profondes 10

s-l500

Meilleurs voeux 2018 !

Chers ami.e.s, bloggueur.euse.s, abonné.e.s, je vous souhaite mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année! Qu’elle vous soit abondante en amitiés, partages, créativité, et riche en réjouissances sur le chemin de ce qui vous tient à coeur!

Alice Heit-eaux profondes-201763

J’aimerais en profiter pour vous donner quelques nouvelles des avancements de mes projets de fin et début d’année!  j’ai fini l’année en beauté avec ma résidence post production au Lightcone à Paris, pour terminer mon film « les eaux profondes ». Le montage est terminé ! ! !  le film dure 52 minutes ! ! !  Quelle joie de voir ce travail si proche de sa finalisation ! Il me manque seulement quelques derniers ajustements (entre autres le générique à tourner en super 8 )…

Je me suis mise en quête d’un.e professionnel.le pour faire le mixage son (que nous n’avons pas eu le temps de faire à Paris). Pour rémunérer cette personne je vous solliciterai sûrement prochainement pour un dernier appel à participation financière…

Quand le fichier du film sera complet, nous en ferons une version DCP pour projection en salle! Un sous titrage en Anglais serait également plus que bienvenu, et pourquoi pas en Espagnol…Ce serait  vraiment fantastique pour moi de réussir à faire sous titrer ce film! il pourrait ensuite voyager et être partagé au delà des frontières! 🙂 Là aussi je suis en quête d’une personne compétente… Si vous pensez à quelqu’un.e, je suis intéressée! (n’hésitez pas à me faire un email : filrouge arobase mailoo point org)

graines:alice heit

En parallèle à cela, je débute l’année en beauté avec une résidence au lycée de Suscinio, en collaboration avec les Moyens du Moyens Du Bord, qui débutera au mois de Février 2018. Je donnerai deux sessions d’ ateliers de gravure de 3 jours à 2 classes de BTS, et en parallèle je développerai au sein du lycée mes propres créations artistiques… Le tout autour du thème « Porosités » : porosités entre l’humain et son environnement naturel, passages entre l’animal, le végétal et l’humain, écologie profonde, écopsychologie, lien sensitif au vivant… Tout cela promet d’être riche en explorations nouvelles, trouvailles, expérimentations et plaisir de faire! Je me réjouis de ce nouvel espace de création et de partage qui s’annonce!

IMG_6793

Parmi mes objectifs de l’année, je prévois de remettre en fonctionnement mes métiers à tisser cette année dans mon atelier partagé, à Plouégat-Guérand, dans lequel tout mon matériel est enfin réuni, pour la première fois de ma vie 🙂 . Quelle chance! Je prévois de réaliser des tapisseries, des étoles… et expérimenter… De tisser! (j’entends déjà le son des machines, les clic clic des mécanismes et les pédales de bois en mouvement)

 

Au plaisir de continuer à partager avec vous autour de toute ces aventures, A très bientôt!

Alice