Impressions du jour

Cher-e-s follow-er-euse-s! (ça se dit?)

Aujourd’hui, j’ai repris les impressions de certains tirages de la série « porosités ». Travail intense à l’atelier…

Ce matin, j’ai imprimé le 2eme exemplaire sur soie des « larmes de Gaïa », (en utilisant aussi directement des feuilles de tanaisie, eupatoire, fenouil, fougères…)

gaia
« les larmes de Gaïa » tirage 2
gaia2
« les larmes de Gaïa » tirage 2, détail.détail
larmes de gaia
« Les larmes de Gaïa », tirage N°1.

Le tirage N°2 est brut pour le moment, mais est destiné à être réhaussé de broderies, A minima comme je l’ai fait pour le tirage N°1. Cela ne se voit pas sur la photo! car c’est tout petit…viendront bientôt des photos de détails, pour vous permettre de mieux apprécier!

Cet après-midi, j’ai imprimé 2 exemplaires de la gravure « les mammifères »,  cette fois sur papier (le premier tirage, je l’avais imprimé sur soie)

 

Les mammifères:
Premier tirage « les mammifères », imprimé sur soie.

J’avais imprimé le premier sur soie, et ce tirage est exposé en ce moment à St Jean du Doigt ! Exposition « animal » regroupant 30 oeuvres de 30 artistes sur ce thème : Si vous êtes dans le coin, ne loupez pas cette expo!

affiche Animal f lègé.jpg

La plaque s’abîmant très rapidement, ne me laissant pas grand espoir d’en imprimer beaucoup…c’est un assemblage complexe et de grande taille ayant nécessité de nombreuses découpes, fragilisant déjà le support dès le départ…

IMG_6205
Encrage de la matrice en tetrapack
IMG_6208
encrage de la matrice en tetrapack, détail
mammifere3
« les mammifères », tirage N°3
mammifere 2
« les mammifères », tirage N°4

Les matrices (plaques permettant d’imprimer) que j’ai utilisées sont des pointes sèches gravées sur tetrapack (eh oui, les fameux emballages de jus de fruits, laits, etc). Je grave donc à la pointe directement sur le tetrapack, que je découpe et assemble aussi au gré des projets…

Le gros avantage de ce matériau est sa grande malléabilité, qui permet une grande créativité, et ouvre tout un champ d’exploration fantastique!

Son gros point faible est qu’il est très fragile, donc ne permet que très peu de tirages… C’est un peu frustrant, quand on a passé des heures ou même des jours à graver une plaque! Car parfois au bout de 2 tirages il n’est plus possible de rien en obtenir… Avec plus de chance je parviens parfois à 12 tirages ou plus, mais je dois dire que c’est plutôt rare, surtout lorsqu’elle est découpée autrement qu’en format carré ou rectangulaire, car cela la fragilise d’autant plus…

Avec le tetrapack, impossible donc de prévoir à l’avance le nombre de tirages possible! il faut donc imprimer jusqu’à usure de la plaque, pour pouvoir enfin numéroter les exemplaires…

C’est tout pour aujourd’hui, j’espere que cet article vous a plu.

A bientôt! n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ou questions, j’y répondrai avec plaisir!

Alice

 

« Porosités »… Le travail progresse!

Voici quelques photos que j’ai eu envie de partager avec vous, montrant l’avancée de mon travail à l’atelier! (préparation de mon exposition en Mai aux Moyens du Bord à Morlaix) !

Beaucoup de mes gravures sont imprimées sur soie (matrice en pointe sèche sur tetrapack)…

Certaines autres gravures sont encore en cours de préparation,

Tandis que j’entame la broderie sur celles qui sont sèches…

A suivre!

Alice-Heit-porosites07Alice-Heit-porosites08Alice-Heit-porosites03Alice-Heit-porosites06Alice-Heit-porosites10Alice-Heit-porosites12Alice-Heit-porosites13

 

« Porosités » à Suscinio : premier retour en images…

Voilà  un petit article pour vous partager un peu l’ambiance de mes derniers ateliers artistiques donnés aux étudiants de BTS du lycée de Suscinio à Morlaix…!

La créativité était au rendez vous! Chaque étudiant a mené son projet personnel de la conception jusqu’à l’impression… Une réjouissante expérience de partage et de création!

Alice Heit-Suscinio88.jpg

Pour la plus grande majorité d’entre eux, il s’agissait là de leur toute première expérience de gravure! Ils ont pu découvrir la pointe sèche, l’utilisation des encres taille douce, apprentissage des techniques d’encrage et d’essuyage, la préparation de fonds unis ou dégradés, ainsi que tout le processus de réalisation d’une estampe depuis le papier vierge et les premiers crayonnés jusqu’à l’oeuvre finale…

Tout cela en un temps record de 2 jours de travail intensif en atelier!

 

Le matériau utilisé pour la réalisation des matrices de gravure est un matériau de récupération : le Tetrapack (récupération de Bricks de lait ou jus de fruits), qui est un matériau très bien adapté aux initiations à la gravure, tout en permettant une réelle qualité de rendu artistique et un moindre investissement financier de départ ! Ce matériau est aussi idéal pour l’expérimentation, les découpes, les superpositions… (ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’autres supports) et pour toutes ces raisons, c’est l’un de mes matériaux favoris malgré le fait qu’il ne soit pas un matériau « noble » comme le cuivre. Je trouve que ses qualités et potentialités artistiques sont réelles, souvent méconnues et donc sous estimées …

L’atelier avait pour thème : « Porosités »… l’occasion pour chacune et chacun d’interroger son rapport au vivant dans sa diversité (animaux, végétaux…), et ses points de porosité et d’interconnexion avec l’humain.

Alice Heit-Suscinio75

« Juste avant de partir en vacances, les étudiant.e.s de 2ème année de BTS GPN ont découvert durant deux jours et demi intensifs l’univers de la gravure sur Tétrapack, sous la houlette d’Alice Heit. Ils et elles ont pu laisser libre cours à leur imaginaire créatif qu’ils ont pu nourrir en consultant des ouvrages empruntés notamment à la Médiathèque Les Ailes du Temps pour explorer les « Porosités » entre humain, végétal, animal. Quelques photos de ces ateliers avant de découvrir leurs oeuvres en mai prochain aux Moyens du bord à la Manufacture. » Laurence Mermet, Enseignante au Lycée de Suscinio.

Alice Heit-Suscinio99.jpgAlice Heit-Suscinio95.jpg

Alice Heit-Suscinio91.jpg

Alice Heit-Suscinio04.jpg

Alice Heit-Suscinio01.jpg

Alice Heit-Suscinio05.jpg

Merci à Laurence Mermet pour le reportage photo! 🙂

L’article du Télégramme, le 27 février 2018 :

« Dans le cadre du module d’initiative locale « Connaissances des milieux littoraux et valorisation », les étudiants de deuxième année de BTS Gestion protection de la nature du lycée agricole de Suscinio ont bénéficié, durant deux semaines, d’apports scientifiques et artistiques en lien avec le milieu marin.

Grâce au soutien de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) et du conseil régional de Bretagne, ils ont participé à un atelier de pratique artistique autour de la gravure, sur le thème « Porosités », animé par Alice Heit, artiste pluridisciplinaire, installée à Plouégat-Guérand.


Initiation au langage plastique
Le travail avant impression est réalisé à la pointe sèche sur des plaques issues de matériaux Tétrapack. Ce dispositif permet aux étudiants de s’initier au langage plastique et à un travail artistique basé sur l’exploration des interconnexions entre l’humain et la nature, l’environnement et l’ensemble du vivant. L’artiste leur a proposé de réaliser un ensemble d’estampes retranscrivant cette exploration. Ce travail est aussi en lien évident avec les cours d’agronomie, d’écologie, d’aménagement et d’anthropologie de l’environnement dont bénéficient les étudiants de BTS GPN. Ce projet se fait en partenariat avec l’association d’art contemporain Les Moyens du bord, à Morlaix. Une exposition des travaux des étudiants et de l’artiste aura lieu à la manufacture des tabacs de Morlaix, en mai. »

 

alice-heit-suscinio36.jpg

Alice Heit-Suscinio28

alice-heit-suscinio61.jpg

Alice Heit-Suscinio62

Alice Heit-Suscinio79

Alice Heit-Suscinio93

Alice Heit-Suscinio92

Alice Heit-Suscinio03

Enregistrer